mes héros préférés : la liste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mes héros préférés : la liste

Message  colombeau le Dim 6 Fév - 8:54

Mon éducation chrétienne m'avait formaté pour avoir comme héros préféré ce sacré Jésus : toujours premier de la classe , gentil avec sa maman (il était aussi trés bien du coté de son pére ) je me suis apperçu que mes héros avaient "tous un peu de Jésus Christ"
Don Quichotte , Cyrano , Zorro , David Crockett ,Robin des bois , Peter Pan et dans une autre série : Giordano Bruno , le che , Martin Luther King ne manquent pas de bravoure , panache , don de soi ; et le fait d'en faire la liste est un plaisir par toutes les images et les pensées qu'ils font remonter à ma conscience

colombeau
Admin

Messages : 30
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 67
Localisation : Adriers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bravo !!

Message  Barbara le Dim 6 Fév - 11:59

Bravo Jean !! Tu vois, il te suffisait d'une bonne soirée un peu arrosée pour percer les mystères du forum !
Pour ce qui est de Jésus en littérature, et de son cher papa, je recommande très vivement Le dieu manchot, de José Saramago, écrivain portugais décédé l'an dernier, prix Nobel de littérature. Je vous copie ce qu'en dit le site internet Bibliomonde :

Ce roman passe pour être le chef-d’œuvre du prix Nobel de littérature 1998. Publié en 1982, le Dieu manchot (Memorial do Covento), est son roman le plus populaire.
« Il s'agit d'un texte richement facetté et ambigu, présentant en même temps une perspective historique, sociale et individuelle. L'intelligence et la richesse d'imagination qui s'expriment ici marquent en général l'œuvre de Saramago. Ce roman a inspiré au compositeur italien Corghi l'opéra Blimunda » (un commentaire de l’Académie suédoise)

« Dieu est manchot de la main gauche, puisque c’est à sa droite que s’assayent les élus. Pourtant il a créé l’univers ! ». C’est par ces mots que le père Bartolomeu Lourenço de Gusmao encourage son protégé, Balthazar Sept Soleils, qui a perdu sa main gauche sur le champs de bataille. Ce roman épique et foisonnant est plein de sorcières et d’alchimistes, de soudards et d’inquisiteurs. En recréant l’atmosphère de la Lisbonne baroque du XVIIIe siècle, Saramago fustige l’intolérance du vieux Portugal.

« En plein XVIIIe siècle, avec l'Inquisition pour toile de fond, le roi Joao V (1706-1750) décide de l'élévation d'un couvent dans la ville de Mafra en remerciement à Dieu de la conception d'un héritier qui tardait à venir... Un projet vaniteux, véritable hécatombe pour les misérables chargés de le réaliser. Cette dénonciation du droit divin vaudra d'ailleurs à José Saramago d'être persona non grata à Mafra... Au cœur de la narration, un couple emblématique, Baltasar et Blimunda, conte l'histoire, avec un petit et un grand H, des opprimés, des humiliés, redonnant aux humbles une identité. Blimunda, l'un des personnages féminins les plus fascinants de l'œuvre de Saramago, douée de la faculté de voir à l'intérieur des êtres, symbolise la lucidité et la détermination. Les femmes chez Saramago sont toujours des personnages forts, défiant le silence et la soumission que leur assigne la société. Une société que l'écrivain ne cesse d'interroger, portant ses préoccupations dans l'œuvre littéraire, en passant du réel au merveilleux, du banal au magique, du questionnement philosophique au chant d'amour. » (extrait d’un article de Marina Da Silva, Regards, juillet 1999)

Les autres livres de Saramago sont également formidables.
Toujours sur le thème de Jésus, Le Christ recrucifié de Nikos Kazantzakix (l'auteur de Zorba le Grec). Voic la 4ème de couv.

Résumé
A Lycovrissi, village d'Anatolie où une population de Grecs orthodoxes vit sous l'autorité d'un agha. turc, une coutume ancienne exige que tous les sept ans soient choisis une demi-douzaine de villageois qui feront revivre la Passion du Christ durant la Semaine Sainte. Le Conseil des Ancien, présidé par le pope Grigoris, choisit ceux qui sont dignes d'incarner les trois apôtres. Au berger Manolios revient le privilège et la charge d'être le Christ. L'arrivée d'un groupe de Grecs chassés de leur village par les Turcs va diviser Lycovrissi tandis que le pope et les notables refoulent sans pitié ces déshérités, les représentants des apôtres et du Christ s'efforcent de les secourir. A mesure qu'ils mettent en pratique les principes de l'Evangile, ces quatre hommes simples s'affranchissent des mesquineries et de l'égoïsme de leur clan: leur. charité active agit comme un choc et bientôt une suite de drames bouleverse la vie de la vieille cité…

Et pour finir, du papier à l'écran, L'évangile selon Matthieu, de Pasoloni. Au risque de paraitre grandiloquente, un film qui a changé ma vie.

Barbara
Admin

Messages : 17
Date d'inscription : 27/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://22vlalecercle.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

heros et heroines

Message  Smudger le Lun 7 Fév - 10:22

Sujet très intéressant - je dois réfléchir parce ce que je n'en ai pas beaucoup ! mais la première qui saute dans ma tête est Anaïs Nin. J'ai lu En faveur de l'homme sensible quand j'avais 13 ans et c’était une révélation! Quant aux autre héros - je pense a Gandhi. Pour l’écriture qui résonne - un poème de Oriah Mountain Dreamer, voir: http://harmonia.meccahosting.com/~a0004d2d/poems.htm et un livre de Benjamine Hoff - Le Tao de Pooh, voir: http://www.amazon.fr/Tao-Pooh-Benjamin-Hoff/dp/2877306909 De trouver les mots (et les caractères <<connus>>) pour expliquer le Taoism est très spécial

Smudger

Messages : 1
Date d'inscription : 07/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: mes héros préférés : la liste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum