la 23 éme séance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la 23 éme séance

Message  colombeau le Jeu 16 Juin - 20:25

>
> Un beau ciel étoilé au dessus de la maisonnée. En avance parce qu'elle s'était trompée d'heure, Mô me fit voir que notre soirée serait placée sous le double signe conjugué d'Orion et des Gémeau , peut-être orions-nous dû choisir une autre date ? en tout cas nous sommes Vénus. Bref Liliane, en bonne fée des lieux, avait déja tout préparé, Cilla et Marie-Laure arrivérent un peu plus tard et nous attaquâmes les hostilités avec Sauvignon, Haut Médoc (je ne pense qu'haut médoc) et Rasteau.  
>
> 1. Liliane:
> a) Sorj Chalandon « Profession du père »
> de façon bouleversante l'auteur se libére de son enfance, de la férule de son père hyper autoritaire en Algérie en 1961  il lui demandera même d'aller tuer de Gaulle) b) Toni Morisson « Délivrance »
> (rien à voir avec le film qu'on évoque rapidement qui nous avait bien impressionnés) souffrances des noires à travers plusieurs récits trés émouvants. Prix Nobel 93, l'auteure est le porte étendard de la négritude, revanche et résilience au progamme.
> c) Olivier Adam « La renverse »
> abus de pouvoir d'un homme politique qui a violé impunément avec la complicité de sa maitresse, la mére de l'auteur, mettant celui-ci dans une situation tragique et humiliante, "la renverse" est le moment entre la marée montante et descendante, quand la mer retient son souffle
> d) Eirikur Orn Norddahl « Ilska le mal »
> un homme déboussolé entre Reikjavik et la Lituanie, montée du populisme, écriture originale
> e) Harper Lee « Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur »  
> j'étais certain qu'on l'avait déja présenté, mais non, un grand classique, un des plus vendus aprés la Bible, Pulitzer 1961 copine de Truman Capote, raconté par Scout petite fille de 8 ans, un avocat doit défendre deux noirs accusés de viol, innocents, ils mourront, film "du silence et des ombres" avec Gregory Peck, à lire absolument de la même auteure : "va et poste une sentinelle » est sorti en 2015
> f)Hedi Kaddour « Les prépondérants »
> Tunisie années 20 , le tournage d'un film révéle les conflits entre notables, colons et américains prix du roman de l'académie française.
>
> 2. Marie Laure :
> a) Duong Thu Huang « Les collines d’eucalyptus »  
> L'homosexualité d'un jeune vietnamien le conduit au bagne où il se remémore le fatal engrenage.  
> Pour ne pas déroger à ses bonnes habitudes, Marie Laure nous propose des nems, beignets de crevettes et accras de morue (ils deviennent accras quand ils commencent à cra mer)
> b) Mathias Enard « Boussole »
> Goncourt 2015 brillant et touffu, belle écriture mais un peu trop salmigondis. Marie Laure use de son droit de critique : "il nous fait perdre la boussole" comme dirait Figaro "sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur »
> c) Michel Tournier qui vient de mourir : « Vendredi »  on avait tous bien apprécié et " le roi des aulnes", on cite Goethe "Wer reitet so spat durch nacht und wind, das ist der vater mit seinen kind »
>
> 3. Mô
> a) Christine Angot "Un amour imposssible »  
> Christine Angot continue son analyse au scalpel des relations mére-fille en l'absence du pére, bouleversant de vérité et de cruauté douce, l'inceste en filigrane.
> b) Agnes desarthe "Ce coeur changeant »  
> référence à un vers d'Appollinaire, portrait feuilletonesque de Rose, au début du XXéme, une femme libérée qui découvre les amours changeantes
> c) Delphine de Vigan "d 'après une histoire vraie »
> Renaudot et Goncourt des lycéens 2015 on ne sait où finit la réalité et où commence la fiction dans cette histoire d'une femme sous influence (on parle du film éponyme de Cassavetes avec Gena Rowlands) l'auteure de "rien ne s'oppose à la nuit " où elle parlait de sa mère bipolaire
>
> 4. Cylla
> "inconnu à cette adresse" de Kressmann Taylor
> en 1938 vengeance épistolaire que Jean Marie Sillars avait monté à la maisonnée (côté bergerie) il y a quelque temps déja
> Cylla avoue être lasse de lire la souffrance et la douleur et préfére s'échapper dans le XVIIIème siécle ou dans le dessin
> elle nous donne les références des romans qu'elle a "commis"
>
> 5. Jean :
> a) Lu comme Mô "La 7éme fonction du langage" de Laurent Binet
> Jubilatoire, ça passe au dessus de la tête au niveau théorique.  Référence au nom de la rose avec ces 2 acolytes, on pense aussi à San Antonio un peu moins à Sherlock et au docteur Watson. Sollers et BHL sont ridicules à souhait;  Barthes, Foucault et Humberto Ecco nos héros. Humour et culture : Le contraire de la montée du front national. Les scènes érotiques sont à mon humble avis surnuméraires. L'un cherche à mettre la main sur un billet, l'autre à ne pas mettre la sienne sur un billot
> b) le tarot des imagiers du Moyen Age "Oswald Wirth »
> Secrétaire de Stanislas de Gaita grand maitre de la loge d’Ecosse, André Breton écrit à New York "arcane 17"en référence à ses cartes, Jules Romain le prit comme modéle de franc maçon dans "les hommes de bonne volonté", il traduisit l'ésotérique "serpent vert » de Goethe et finit ses jours à la Rochére chez les de St.Laumer il est enterré entre eux deux au cimetière de Mouterre en 1942. On a dit que 8 jours après sa mort corps était encore chaud... le mystére demeure, à notre porte. l'enquête suit son cours. On doit à Mme de St. Laumer un recueil de poésies "L'étérnelle étreinte » de bonne tenue (pas l'incandescence à laquelle on pouvait s'attendre à côté de ce personnage sulfureux )
>
> Autour d'un medianoche frugal, on parle tricots, mots croisés, marche, sudoku.
> Dans notre jardin de mots : idoine, parcimonie, bon escient, paradygme, caméo (cf Hitchcock), euphémisme, litote.
> A propos de Fanny Ardant on parle de stéréotype, référence, standard, archétype, on apprend par Cylla qu'elle a eu des cousins à Roche de Mouterre, non loin du château de la Rochére...
> Mô nous recommande "mia madre" le dernier film de Nanni Moretti et aussi "au dela des montagnes"  trés beau film chinois .
> On parle aussi de la mort et on dit qu'on devrait "quitter la vie comme on sort d'un banquet, en remerciant son hôte" (La Fontaine "la mort et le mourant")
> Mais avant, il serait bien de réaliser sa "bucket list" selon Cylla : la liste de tout ce qu'on aimerait faire, déposée dans un seau.
>
> On observe aussi le passage de la comète Marta des jardins avec son plateau de fromages ( dont l'étoile filante est le brie de Mô)
>
>
>
>

colombeau
Admin

Messages : 30
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 67
Localisation : Adriers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum