la 19 ème séance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la 19 ème séance

Message  colombeau le Dim 7 Sep - 17:42

> Lyse , pas mal bousculée en ce moment , vient rechercher " le goût de lire " :
>   Amélie Nothomb " la nostalgie heureuse " Pudeur et sentiments dans
> un Japon idéalisé
>   Qiu Xialong " la cité de la poussière rouge " 24 récits sur le
> destin des habitants d'un quartier populaire de Shangai  de 1949 à 2008
>   J Philippe Toussaint " Nue "une créatrice de haute couture enduite
> de miel plus un essaim d'abeille (pour avoir une taille de guêpe , ça
> fout le bourdon )
>  son pére lui a transmis un livre de lectures pour enfants de 1870
> trés moralisateur
>
> Marie Laure nous refait son duo plat + livre , aujourd'hui l'Espagne :
> "Immortelle randonnée " Christophe Ruffin vers Saint Jacques de
> Compostelle + omelette espagnole
>  délicieuse tortilla avec en accompagnement de la Sangria ,
> on est obligé de chanter un flamenco pour peaufiner l'ibéromanie , ollé .
>   François Cheng "5 méditations sur la mort autrement dit sur la
> vie "un livre qui interpelle
>   Eric Emmanuel Schmitt "concerto à  la mémoire d'un ange "et la
> trahison d'Einstein" : états d'âmes
>
> René
>  Claude Lévy Strauss "races et histoire" réfutation de la thèse
> raciste de Gobineau , évolution des sociétés,diversité des cultures
> aux modes de developpement différents ;coalitionn des diversités , considère l'islam comme rigide et intolérant
>  Pierre Rabhi "tête de cochon"algérien élevé par des français
> paysan humilié et malgré tout semeur d'espoirs, décroissance ,
> agriculture biologique familiale , ruralité .
>
> Jeni
> 1. Steven Galloway "le violoncelliste de Sarajevo" 22 morts 22 jours
> de violoncelle , un sniper vous touche au coeur.
> 2. Joanne Harris "chocolat" gentlemen and players comme au criquet
> mais dans l'école de Eaton , voyage dans le temps + une surprise à la fin
> 3. Kazuo Ishiguro " never let me go "internat , questions
> existentielles , blessures d'enfance .
>
> Ruth
> 1. Charles Dickens "le mystère d'Edwin Drood " livre inachevé , à  
> l'époque victorienne , littérature des sensations
> 2. Vita Sackeville West la créatrice du jardin blanc " plus jamais
> d'invités" réflexions désabusées sur les mondanités .
> 3.Kim Thuy " ru " vietnamienne boat people ,émotions fortes , morte
> d'avoir trop aimé ses enfants , Marie Laure pose la question : "peut-on
> mourir d'aimer ?"
>
> Cilla
>  Marc Lévy "si c'était à  refaire " surtout pour se familiariser
> avec la langue française
>   Richard Ford "Canada" lecture imposée par son club de lecture "j'ai
> détesté " trop noir , déconnecté , pas d'amour.
Jean
 a lu " un été avec  Montaigne " présenté par Mô la derniére fois
   "voyage en absurdie " de Greef chroniqueur sur canal + avalanche de calembours et d'à-peu-prés comme on les aime mais le soupçonne d'avoir des nègres en particulier sa femme (cf Lavoisier ou Berthelot qui devaient tout à leurs femmes ...)
la vie de Romain Gary et ses classiques "la promesse de l'aube" et "au delà de cette limite votre ticket n'est plus valable "
assisté à une piéce de théâtre chez l'habitant sur la paternité trés émouvante pour les hommes : catharsis .
trouvé en français le livre présenté par Tony sur le zen et la réparation des motocyclettes
en bd "Platon la gaffe" et "à la recherche du temps perdu "
rencontré notre amie Dominique dont la vie est un roman , l'écrira-t-elle?
retrouvé cette phrase de Ciceron "Si hortum in bibliotheca habes , deherit nihil " si tu as un jardin dans une bibliothèque , il ne manquera rien
2 mots : cicérone = guide et longanimité : générosité desinteressée

Tony
 explore la collection " a very short introduction of " , cette fois : l'Islam (ici ,  i majuscule ou pas ? )
Autant dans l'Eglise catholique la centralisation du pouvoir a structuré la civilisation , autant dans l'islam le manque d'autorité conditionne des comportements différents avec l'émergence de démagogues harangueurs de foules qui induisent des attitudes individuelles non canalisées . bref , ça craint .

Cela ne nous empêche pas de déguster force pâtés et tortillas , une sauce bolognaise de Ruth par dessus le marché
On parle de ruralité , des veillées qui sont un peu les ancêtres de nos réunions dont le thême émergent fut cette fois :

"Mourir d'aimer"  : on évoque Gabrielle Russier , le film de Cayatte , la chanson
d'Aznavour . dans la littérature : Roméo et Juliette , Werther ,
madame Bovary Anna Karénine , la peau de chagrin
dans l'histoire : sainte Thérése de  Lisieux :" aimer jusqu'à mourir d'amour "

   dans la chanson : mam'zelle Clio ( je t'aime et j'en meurs) il doit y en avoir d'autres , merci d'en chercher pour la prochaine séance .

Je ne sais si on peut mourir d'aimer ,  mais on peut mourir du coeur , j'ai pour ma part senti " le vent du boulet " ( avec des cêpes de Satan on peut sentir " le vent du bolet" )
>
>
>
>
>
>
> Ce courrier électronique ne contient aucun virus ou logiciel malveillant parce que la protection Antivirus avast! est active.
>

colombeau
Admin

Messages : 30
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 67
Localisation : Adriers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum