XVII ème les lumiéres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

XVII ème les lumiéres

Message  colombeau le Dim 20 Oct - 18:35

XVII
>  
> Pineau de chez Ranger , On parle des spectacles de l'été : Figaro à Monmorillon , jongleur à Availles, théâtre à Millac : un acteur avec son frère autiste ...

> Lysiane :
> "Tout , tout de suite " Morgan Sportes , permet de subodorer les arcanes de la vie des cités , effrayant .
> "La pendue de Londres " Didier Decoin : en 1946 ,   un bourreau bien élevé ( cf " Le monsieur de Lyon" de Nicole Avril )et une jeune fille prénommée Ruth ( la nôtre est en Angleterre )
> explication du pain à l'envers sur la table : le pain du bourreau que lui gardait le boulanger le jour de l'exécution .

> Cylla :
> "Alger sans Mozart" Canesi et Rahmani le style évoque la chaleur de l'endroit , les pieds-noirs et leur douleur
> Xinran "the good woomen of China" on est en pleine révolution culturelle

> Mô :
> "Le cœur cousu" Carole Martinez ("du domaine des murmures" prix Goncourt des lycéens) conte fantastique et foisonnant cf "100 ans de solitude"
> Alice Ferney (auteure de "la conversation amoureuse"):" Grâce et dénuement" : une bibliothécaire fait la lecture à des enfants gitans ,  elle restera une "gadjo".
> "Le premier homme" premier roman d' Albert Camus : recherche des racines , enfance , scène de chasse cf les bartavelle de Pagnol, omniprésence du soleil

> Liliane :
> "Crime d'honneur" Elif Shafak : kurde émigré à Londres dans les années 70 sa mère et sa tante guérisseuse restent  en Turquie ; le père est parti , il tue sa mère adultère.
> "Sombre dimanche" Alice Zeniter (prix du livre inter) , à Budapest ils vivent dificilement au milieu de la gare : la vie duraille d'une fratrie de huit.
> "Inferno" Dan Brown donne envie de lire ou relire Dante.
Steinbeck :" Tortilla flat" drôle et alcoolisé
> Michael Connely "le cinquième témoin" procès aux USA
> "JFK assassiné" Stephen King , fantastique : on empêche le drame du 22 11 63

> Marie Laure :
> Mo Yan ( signifie celui qui se tait),prix Nobel 2012 dont nous avait amplement parlé Barbara :
> " Beaux seins , belles fesses" : épopée chinoise du XX ème siècle , écriture somptueuse , alterne les styles , beaucoup d'humour.également une fratrie de huit.

cite à son tour Camus : "je me révolte , donc nous  sommes" la révolte
seule réponse à l'absurdité de la vie

Jean :
"Une vie en toutes lettres" correspondance de Vladimir Jankélevitch (
"le je-ne-sais-quoi et le presque-rien ", "l'imprescriptible") avec son
ami Louis Beauduc ( son condisciple de Normale sup ) prof de philo à
Limoges (les pauvres imbéciles que nous étions le chahutaient en le
traitant de "puceau" , le comble de la connerie. On croise Bergson son
mentor et d'autres pointures comme Roland Barthes .
"Vies minuscules " Pierre Michon : du pain bénit ; cet écrivain creusois
qui a pas mal galèré a un style d'une rare concision (un peu comme
Julien Gracq ) et son thème des familles rurales transcendées par la
littérature nous touche profondément . une révélation , la partagerez-vous ?

Convergences :les fratries de huit cf JS Bach , les contes des fréres Grimm , Miterrand , les enfants de Kadhafi
             L'addiction pour le soleil de la Méditerranée

Mise en bouche tomate - mise en bouche saucisson
Marie Laure , toujours dans la concordance des mets et des écrits :
cuisine chinoise : bœuf  au mais
Tomates confites - salade romaine ( mythologique ?)
Tarte aux reines Claude
Clafoutis aux pêches de vigne "Sois satisfait des fruits ,des fleurs
même des feuilles , si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles "
Cyrano
Rouge et bière

Sujets de conversations:démangeaisons , douleurs fantômes , livre
creux" les nourritures terrestres" citrouilles gravées pour la fête
éponyme ...
La conversation dévie un peu sur la vie locale et ses potins , on la
tire vers le haut en citant le mythe de Sisyphe à propos de la
nécéssaire répétitivité de nos actions socio-caritatives : il faut
imaginer Sisyphe heureux .

Cette XVII ème fut donc placée sous le triple signe conjugué de Camus
, du soleil méditerrannéen et de la bière , elle nous permis d'évoquer
un sujet trop longtemps délaissé : les fratries de huit , cette lacune
est enfin comblée Les conversations ayant eu lieu en français , Cylla
n'en a saisi que 70 pour cent , elle n'a pas perdu grand chose mais
c'est quand même frustrant , on compatit , furtivement .

colombeau
Admin

Messages : 30
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 67
Localisation : Adriers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum